Actualités

Actualités et sujets concernant nos activités


Thursday, 25 April 2019
Utilisation restrictive des pesticides

Buchdruck Borkenkäfer

Sous certaines conditions, les réserves de bois dans les forêts certifiées FSC en Suisse et dans la Principauté du Liechtenstein peuvent être protégées par des insecticides.


En principe, l'utilisation de pesticides sous le régime du FSC est interdite. Les propriétaires de forêts et l'industrie du bois ont demandé à FSC International un permis d'exemption. La demande d'utilisation d'insecticides contre les insectes destructeurs du bois pour le bois de conifères stocké dans les forêts a été partiellement accordée. Toutefois, l'approbation des deux substances actives cyperméthrine et alpha-cyperméthrine est assortie de conditions spécifiques vérifiables.

FSC International a pris en compte le fait que de nombreuses scieries et propriétaires forestiers en Suisse stockent leur bois rond dans des forêts certifiées FSC (au lieu de le stocker sur des parcs à bois) et a approuvé une dérogation pour la poursuite de l'utilisation de certains insecticides contre le scolyte du bois rayé.

Deux substances actives ont été approuvées à titre exceptionnel (Dérogation FSC pour les pesticides) :

Cyperméthrine sur le stockage du bois (jusqu'en août 2019)
La cyperméthrine peut être utilisée contre Xyloterus lineatus (= Trypodendron lineatum) en Suisse et au Liechtenstein si les 6 conditions suivantes sont remplies
1. des injections, uniquement si aucune autre option n'est économiquement viable
2. la coopération avec le groupe de travail sur la protection des forêts (AGFS) dans le but de s'éloigner de la protection chimique du bois et de tester d'autres concepts de protection, par exemple les éco-textiles
3. la surveillance des scolytes dans les forêts afin de garantir une application minimale et optimale des pulvérisations.
4. les règlements, lois et ordonnances en Suisse et au Liechtenstein doivent être strictement respectés, en particulier la protection des utilisateurs et la zone tampon autour des zones de protection des eaux et des habitats particuliers, par exemple les zones protégées.
5. la consommation de cyperméthrine doit être enregistrée chaque année dans le rapport d'audit du FSC. La logistique du bois doit encore être améliorée.
6. informer les randonneurs dans les zones forestières fréquemment visitées sur l'utilisation des produits de pulvérisation dans les parcs à bois.

Alpha-Cyperméthrine comme principe actif privilégié pour le traitement des filets de protection sur les chantiers de bois (jusqu'en août 2019).
La cyperméthrine peut être utilisée contre Xyloterus lineatus (= Trypodendron lineatum) en Suisse et au Liechtenstein si les 9 conditions suivantes sont remplies :
1.) Injections, uniquement si aucune autre option n'est rentable.
2.) Coopération avec le groupe de travail sur la protection des forêts (AGFS) dans le but de s'éloigner de la protection chimique du bois et de tester d'autres concepts de protection, par exemple les éco-textiles.
3.) Les filets traités avec de l'alpha-cyperméthrine doivent être préférés à l'application d'alpha-cyperméthrine liquide.
4.) Surveillance des scolytes dans les forêts pour assurer une application minimale et optimale des pulvérisations.
5.) Les règlements, lois et ordonnances en Suisse et au Liechtenstein doivent être strictement respectés, en particulier la protection des utilisateurs et la zone tampon autour des zones de protection des eaux et des habitats particuliers, par exemple les zones protégées.
6.) La consommation d'Alpha-Cyperméthrine doit être enregistrée chaque année dans le rapport d'audit du FSC. La logistique du bois doit encore être améliorée.
7.) Si des filets (traités avec de l'alpha-cyperméthrine) sont utilisés, ils doivent être contrôlés régulièrement pour éviter que des animaux ne soient piégés (va. oiseaux) et pour limiter les dommages aux filets.
8.) Si des moustiquaires (traitées avec de l'alpha-cyperméthrine) sont utilisées, il faut contacter le fabricant pour garantir une élimination sûre des anciennes moustiquaires.9) Informer les randonneurs dans les zones forestières fréquemment visitées sur l'utilisation de produits de pulvérisation sur les parcs à bois.


Les substances actives suivantes sont interdites dans les forêts certifiées FSC depuis le 7.8.2014 :

Lambda-cyhalothrine : FSC Int. souligne les fumées hautement toxiques, qui sont très dangereuses pour les utilisateurs, et parmi les quatre insecticides demandés, le L-C présente le plus grand risque d'être accumulé dans la nature ("le facteur de bioconcentration est de 4982 (potentiel de bioaccumulation élevé calculé ; source : Footprint 2014").

Deltaméthrine : FSC Int. renvoie à la déclaration de l'OFAG selon laquelle les produits de protection du bois (ArboRondo DM 150, Gladiator) contiennent un solvant aromatique, le naphte (issu du pétrole), qui est très toxique par nature et peut être détecté dans l'écorce pendant longtemps. Lors de l'écorçage en forêt, le solvant peut être lavé dans la nature.

Chlorpyriphos et zéta-cyperméthrine : avec l'accord des utilisateurs en Suisse, les substances actives chlorpyriphos, en raison de sa toxicité pour les oiseaux (éthyle), et zéta-cyperméthrine, en raison de sa toxicité particulière pour les abeilles, ne devraient plus être utilisées dans les forêts certifiées FSC à partir de mi-2014. Pour ces deux principes actifs, aucune demande n'a été faite.